La Dictature TL;DR

tldr

Ça faisait un moment que le sujet me traînait dans un coin de tête.
Et puis ce week end, il y a eu la publication du dossier de Mar_Lard sur le sexisme dans la communauté geek. Je n’évoquerai pas ici le fond du papier, je n’ai pas encore vraiment fini de le digérer et de réfléchir à ce que j’en pense vraiment, point par point, mais je vous invite à le lire. En entier. Malgré sa longueur.
Oui, ça vous demandera un effort et une poignée de dizaines de minutes de votre vie. Oui, l’article fait près de 130 000 signes. Oui, c’est long et ce sont de gros pavés de texte et c’est pas toujours hyper évident à lire sur un écran. Mais, qu’on soit au final d’accord ou non avec le propos de l’auteure, le sujet mérite qu’on se penche dessus de façon aussi détaillée.

Ça faisait un moment que le sujet me traînait dans un coin de tête.
Et puis ce week end, l’armée des tl;dr a débarqué, une nouvelle fois. La tête haute, brandissant fièrement son acronyme, la meute de tous ces gens qui revendiquent leur paresse intellectuelle et en ont fait un super hype way of life.
Je n’arrive pas à comprendre.
Qu’on décide qu’on ne souhaite pas investir son précieux temps dans la lecture d’un article ou d’un commentaire jugé trop long, soit. Chacun est libre de son temps. Mais qu’on en soit fier au point de le jeter à la gueule de ceux qui, de leur côté, ont pris le temps d’écrire, de structurer une pensée, de la proposer au public, ça me dépasse.
La dictature de la pensée pré-digérée, pré-synthétisée, l’avis définitif en 140 caractères, l’érection d’une capacité d’attention maximale de 30 secondes en parangon de vertu, je suis désolée, je n’y arrive pas.
La transformation de la paresse intellectuelle, du désintérêt pour tout avis construit et argumenté, du mépris de l’autre, en quelque chose d’assez positif pour qu’on soit FIER de l’exprimer, ça fait pour moi partie des cancers qui gangrènent actuellement le net.
Si je commence à lire quelque chose et que le sujet ne m’intéresse pas assez pour aller au bout de l’article, ou si je n’en ai tout simplement pas le temps, très bien, je passe mon chemin. Ah ben oui, mais non, on est sur le web chérie, tout le monde a le droit d’exprimer son avis, et comme c’est franchement compliqué de le faire sur quelque chose qu’on a pas lu, qu’à cela ne tienne, hop, section commentaires, 5 petits caractères, tl;dr, paf, on clique sur envoyer, youpi, c’est ça le participatif, je peux laisser ma chiure intellectuelle sur le mur de n’importe qui, youpi ! Ah et puis je vais le tweeter aussi, parce que le monde DOIT savoir que je suis hyper fier de refuser de faire le moindre effort pour lire une information qui n’a pas été pré-formatée pour convenir à mon cerveau atrophié.

Ça faisait un moment que le sujet me traînait dans un coin de tête, et comme vous pouvez le voir, il m’agace *légèrement*.

NB : pour ceux qui ont jusque là été épargnés par le phénomène, TL;DR signifie « Too Long; Didn’t Read »

18 réflexions au sujet de « La Dictature TL;DR »

    1. Ouais, ou le « j’ai pas lu l’article jusqu’au bout mais je trouve que tu aurais du dire que [insérer ici un truc qui est dit plus loin dans l'article]« 

  1. Je ne connaissais pas cet acronyme.
    Mais c’est marrant, lorsqu’on me dit que le web est un formidable outil, je pense toujours aux zones de commentaires des articles.
    Quand j’étais petit celui qui lisait Le Monde paraissait être quelqu’un de sérieux voir même austère. Je t’invite (mais en fait non) si tu as l’occasion de lire quelques commentaires sur le journal en ligne. De personnes qui se sont abonnées. C’est édifiant.

    Je modère dès lors le propos de mon interlocuteur « le web est un formidable outil pour celui qui sait l’utiliser ».

    Pour le reste, les comportements sont aussi divers que ceux de la vie courante.

  2. Étant de ceux qui en mettent des tartines quand ils bloguent, je te rejoins totalement.

    Nonobstant, il faudrait un bouton « Like » sur tes blogposts. Ça manque.

    1. Mppf oui je sais, je me disais ça aussi récemment, j’ai juste pas pris le temps d’installer le plugin qui va bien.
      Tiens d’ailleurs, t’en as un en particulier à me recommander ?

        1. En fait je pensais plutôt au like dans la forme ou personnellement je l’utilise pour partager du contenu sur FB : c’est à dire avec la possibilité d’ajouter un commentaire présentant le contenu que tu partages.

          J’ai testé vite fait 2 plugins, je les trouve assez mal foutus, du coup je remets ça à plus tard, quand j’aurai le temps :)

  3. Ils sont les produits de l’époque… Fiers de ne plus avoir le temps, d’être dans l’instant. Parait qu’on appelle ça le kairos, le temps de crise où tout s’accélère.
    Je trouve que la réflexion du blog est stimulante intellectuellement mais pratiquement rien. Les conseils pour remédier aux problèmes sont : s’informer et en parler (pour témoigner, réagir, exiger, intervenir).
    Du symbole, toujours du symbole…

  4. TL;DR !!!!

    Oui bon, ok fallait bien la faire.. -_-

    Cela dit, pour info, je trouve le papier en question très mauvais. Sue me. Yep. Pourquoi ? Je le trouve maladroit dans la forme et surtout bien bien à côté de la plaque. Notre communauté est malade ? Cette blague. Qu’elle visite celle de la chasse, le milieu hospitalier, qu’elle discute avec des banquières, qu’on rigole ! Je ne nie pas le problème, loin de là. Mais ce problème est mondial, touche TOUTE la société et est lié à ce petit, tout petit truc qu’est l’EDUCATION. Y’a une thèse de centaines de pages à faire sur le rôle de l’école, des parents, du Net… Et le résultat actuel n’est pas joli. A ce rythme, se faire insulter dans un jeu vidéo sera vraiment le truc le moins grave qui puisse arriver… :(

    1. L’un n’empêche pas l’autre. Même si l’article part dans tous les sens et mélange le grave/profond avec le superficiel/léger, il ne faut surtout pas rejeter l’argumentation pour un problème de forme ou, pire, en se cachant derrière un « c’est pas spécifique à notre communauté, c’est tout le monde qui est en cause ».

      Chacun doit commencer par son faire petit pas pour améliorer l’ensemble. Elle parle du milieu geek parce qu’elle connaît, et peut-être que cela en motivera d’autres, en provenance d’autres milieux (professionnels ou non) à donner de la voix. La vieille histoire du papillon et de la tempête.

      Donc dire « Cette blague ! » dans le sens « ma communauté est moins malade que celle-ci ou celle-là », c’est au mieux se voiler la face sur l’importance du problème. On a tous un rôle à jouer, dans toutes les communautés, pour améliorer les choses, et si la prise de conscience collective peut se faire chez les geeks, dans ce milieu que l’on aime, alors tant mieux. Et si pour qu’il y ait une telle prise de conscience il faut des articles-marteaux comme celui-ci, alors je salue sa saine existence. Même s’il est maladroit par endroit. Même s’il touche aux potes par d’autres.

      tl;dr (désolé Fla’) : plz Caf, you’re better than this. WE’RE better than this.

  5. Oui mais non. Il y a une différence entre le #longread et le #tldr.

    Les 130 000 signes (je n’avais pas compté) de Mar Lard, je me les suis lus (en 3 fois), parce que je me suis dit qu’il y avait quelque chose derrière. Mais il est mal écrit, il part dans tous les sens et il mélange des choses qui n’ont que peu de points communs (une communauté basée sur le rejet de ce qui est différent, le ciblage marketing, l’humour vachard, …). Un véritable inventaire à la Prévert (dans le mauvais sens du terme).

    A mettre tous ces problèmes appelant des réponses différentes d’acteurs différents, on se retrouve à dé-crédibiliser le discours. Surtout quand certains exemples sont loin d’être neutres, oubliant qu’ils ne sont pas passés innapercus (exemple, https://www.google.fr/webhp?q=Aris%20Bakhtanians )

    Oui, la dictature du Talk TED de 10 minutes et du papier avec temps de lecture < 5 minutes, c'est mal. Mais la concision oblige un exercice de remise à plat de ses arguments. Faire un texte long, ce n'est pas faire un texte fouillis.

    Un texte long bien articulé, j'adore ça. Là, non.

    1. Je ne nie pas que l’article de Mar Lard soit imparfait.
      Mais pour le savoir, pour se forger une opinion, pour être capable de l’argumenter, encore faut-il le lire.
      C’est juste ce que je voulais pointer du doigt.

  6. @Caf > On continuera autour d’une bonne bouteille, hein (parce qu’en plus ce n’est pas vraiment le sujet du post) :)

    Mais ce n’est pas parce que ça concerne toute la société qu’une étude de cas d’une de ses sous-communautés n’est pas valable ; ce n’est pas parce qu’il y a pire ailleurs qu’on doit laisser filer ; ce n’est pas parce que c’est imparfait, qu’il faut condamner ; etc.

  7. Je fais partie de ceux qui ne l’ont pas lu car je n’ai pas envie de le faire, pour la bonne raison que ça a l’air d’être un sacré bordel et que c’est déjà visuellement très indigeste et mal présenté, et que je suis infoute de lire ce genre de documents.

    En tout cas, je me suis bien gardé de l’ouvrir, et je te rejoins complètement sur ce que tu raconte ici.

  8. Chaque fois que je vois TL;DR je sais qu’il y a de fortes chances qu’il s’agit d’un bon « long read », donc j’en fais un signet (bookmark?) pour le lire plus tard. Avec mes autres long reads. C’est donc un indicateur de qqchose de bon à venir, pour moi. Que l’auteur soit un crétin ou non, – cela ne me concerne pas.

  9. Moi qui pensais que c’était une erreur de codage HTML… :-D.

    Je viens de réaliser que je ne suis plus un geek.

    Toujours un plaisir de te retrouver, Fleur, depuis le temps…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>